Faut-il partager ses exploits estivaux et autres petits secrets ?

Les vacances, cette période où ton fil d’actualité Facebook devient l’arène d’une lutte sans merci entre photos de bouteilles de rosé sur fond de coucher de soleil et autres cuissots huileux sur sable doré… A se demander où sont passés les clichés où l’œil hagard et le débardeur tous deux maculés de rouge bas de gamme, tu déambules dans les ruelles de Bayonne… Et ceux aux côtés de Kimberley ? La MissCamping de Bergues que tu as photobombé avec ton arrière-train poilu et ta gueule qui fleure la 8.6 ?
Après toutes ces folles aventures vient le temps de la rentrée, chargé de son lot d’apérœtrouvailles et de la sempiternelle question : « Alors, t’as fais quoi cet été ? »

Si tu ne sais pas différencier l’avouable de l’inavouable et que t’en as lourd sous la tong laisse toi guider …

1° Ne JAMAIS divulguer quoique ce soit aux collègues.
2° Si ton meilleur ami est ton collègue, c’est que tu es sûrement dans un groupe de rock, du coup rien à confesser tout ce que tu fais est/sera cool.
3° Si ta meilleure amie est ta collègue, c’est que tu es sûrement joueuse de Beach-Volley professionnelle. Le seul truc qui peut te mettre dedans étant d’avouer ton hétérosexualité, n’oublie pas : beurk les zizis.
4° D la réponse D et ci après :

Les performances ne concernant que toi et ta personne (organes/orifices/œil de verre inclus) peuvent être révélées. Cependant, évite la légende urbaine type « j’ai rencontré un mec, qui connaissait un mec, qui connaissait un mec, qui semait du pain dans les pissotières des clubs d’Alicante pour les manger ensuite… »
Ce n’est pas finaud, surtout quand ton amour de la fondue savoyarde est de notoriété publique, que tu reviens bronzé comme Magloire et que ton nouveau Boyfriend s’appelle Javier Boca-Gorda.
Aussi, je te conseille d’y aller franco si tu ne crains pas le jugement partial de ton interlocuteur : « J’adore mater les septuagénaires topless » ou tenter une approche moins brutale formulée de telle sorte que tu inspireras la compassion : « Il faisait chaud, le manège tournait trop vite, j’ai rien vu venir j’ai tout gerbé sur le gamin à côté de moi qui du coup s’est vomi dessus après… L’apocalypse mon gars… »

Eh, ça reste entre nous hein ?

Concernant les exploits impliquant ta personne et un « +1″ (voir +6 si t’es détèr) vas y mollo sur le Pisco ! Plus ça sent le foutre et le caca plus les gens sont contents, notamment ce bon vieux Jean-Blaise qui se fera une joie de relayer l’info et ce, pour une seule et unique raison : il n’est pas brillant, ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Balançant la missive, tel un pavé dans ton dos face à l’audience déjà séduite, les questions fuseront de toute part : « Arrête ?! Comment tu sais ?! »
Quelle aubaine pour JB à qui tu offres son quart d’heure de gloire… Il n’aura qu’une seule chose à répondre «Eh, ça reste entre nous hein ?» Clin d’œil, sourire espiègle, JB is the boss.

Les gens ne te veulent pas que du bien et sache que tu n’es trahi que par tes ami-e-s. S’il te vient tout de même l’irrépressible besoin de dégobiller le fait que t’as fait ci ou ça avec untel ou unetelle, fonce sur Chatroulette (service ouvert 24/7) où aucune oreille familière ne sera (normalement) présente pour t’écouter.

En espérant que ces quelques recommandations puissent éclairer ta crapoteuse lanterne, je te souhaite de bonnes vacances et une belle reprise à l’image de tes photos Instagram : filtrée, propre et sans bavure.

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.