Faut-il avoir honte de regarder les émissions de TV Crochet ?

Tu en conviendras cher enkulté(e), les émissions de TV crochet sont à la musique ce que Booba est au RAP, un produit bien markété, pas souvent de qualité et dont on parle. Je ne suis pas ménagère, j’ai bien moins de 50 ans et pourtant, comme beaucoup, il m’est arrivé quelques samedis soir de m’avachir devant l’une d’entre elles alors que je n’aime pas ça. Faut-il en avoir honte ?

Bouh… le vendu !

Oui, je suis un vendu. Je crache sur les victoires de la musique, conchie les albums de reprises et mate The Voice, l’émission où les publicités sont entrecoupées de quelques chansonnettes. Pour te mettre dans l’ambiance, c’est un peu comme si AKH faisait une réclame pour Coca, c’est pas cohérent…

Les TV crochets, sûr que ce n’est pas ma came sur le papier, avant chaque campagne, je ne manque jamais de m’exprimer sur le sujet en taclant les jurés, en critiquant les précédents gagnants, en conspuant le concept de fabrique de « Star » et en assurant à tous que jamais on ne m’y prendra, « je n’aime pas ça ».

Les fabriques de Star, j’aime pas !

Pour quoi d’ailleurs ? Une émission où des chanteurs se relancent médiatiquement en faisant leur shopping à la Mylène Farmer, les cachets de « Lolita » en moins ? Une mascarade audiovisuelle où l’on nous vend le tube de l’été après le tube de dentifrice qui lave plus blanc que blanc ? Je ne suis pas fan de toussa toussa.

Au moins Mylène, elle a pris de la thune !

Les émissions telles que The Voice, La Nouvelle Star et leurs copines, celles qui n’ont pas marché (et on s’en porte pas plus mal), sont des émissions où ça pue la TV réalité maquillée, et pourtant, pourtant je le fais, je m’avachis, un Coca frais en main, en me délectant comme un malpropre de cette zic’ à la sauce McDo.

Nathalie, est-ce que tu es très pour l’écléthisme ?

Bah oui, je suis très pour l’éclectisme et l’athlétisme d’ailleurs, bref, c’est sympa d’écouter de la musique, si tu élimines les à côtés pourris, tu écoutes de la musique avant tout. Il ne faut pas avoir honte d’écouter de la musique, quelle qu’elle soit, c’est une occasion de découvrir, de s’ouvrir. Que cela se fasse avachi sur ton canapé, sur le net, dans une soirée entre potes ou un festival underground, ce n’est que la forme qui change, pas le fond.

Il faut de tout pour faire un monde…

Tout n’est pas bon, loin de là, dans ce que tu écoutes chez tes potes non plus, ni dans le dernier festival où tu as été d’ailleurs, ni même sur le Net, les TV crochet c’est le même combat. Même quand tu n’aimes pas, il faut savoir écouter, apprécier ou pas, mais boycotter, sous prétexte que c’est une émission TV, ce n’est pas la bonne solution à mon sens.

Je n’avale pas, c’est pas bon !

Oui, c’est du marketing, oui, les concours sont sûrement truqués, mais non, je n’ai pas honte de regarder, je n’ai pas honte de me divertir en écoutant de la musique. Il suffit juste de savoir faire la part des choses. Vous avez lu la citation ce matin de Joe Paterno ? « La publicité est comme le poison : elle n’est dangereuse qu’avalée », tout est dit, il faut se méfier mais ne pas nier que cela existe !

Pour conclure, et revenir sur l’incohérence citée plus haut, AKH et moi même faisons bien ce que nous voulons… tant que nous n’avalons pas, non ?

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.