Faut-il faire des séries télé au cinéma ?

Je suis allé voir Avengers l’ère d’Ultron. Oui. Il faut dire que le premier Avengers m’avait beaucoup plu, je dirais même qu’il m’avait réconcilié avec ce genre. Tu sais mon enkulté-e ce genre dont on nous gave comme des oies. Le film de super héros.

La distance via les dialogues, le charisme des différents protagonistes, j’avais été séduit. Pour cette suite et pour être clair j’ai passé un bon moment, même si cet opus est, à mon sens, moins bon que le précédent j’en ai eu pour mon argent.

3€ les lunettes 3D, c’est mnémotechnique.

Cependant ce n’est pas vraiment de la qualité intrinsèque de ce blockbuster qui m’amène à occuper quelques minutes de ton temps d’enkulté-e. Non ce qui m’a choqué c’est la narration. En sortant de l’ère d’Ultron, je me suis demandé si j’étais bien allé voir un film, je me suis demandé si mon petit cerveau aurait pu saisir toutes les ficelles et branches scénaristiques d’Ultron si je n’avais pas vu précédemment le premier Avengers et autres Thor ou Captain America.

J’ai bien peur que la réponse soit non. Est-ce seulement lié à la taille de mon cerveau ?

La grenouille et le bœuf

La télé et le cinéma c’est une vieille histoire, pendant longtemps les séries du petit écran ont lorgné sur le grand. Les séries ont peu à peu intégré les ficelles, la caméra, la narration qui font qu’un film est film. Aujourd’hui Derrick et Louis la Brocante se font rares, la part est belle et faite aux vrais détectives et aux films de 24h.

On allonge un film, insuffle un peu plus de corps aux personnages, découpe les scénarii en épisode plaçant ci et là quelques cliffhangers qui tiendront en haleine les écranvores que nous sommes pendant de longues minutes.

C’était pas ma guerre

C’est pas plus mal, bien sur, qui pourrait regretter notre inspecteur un peu facho sur les bords dans son grand imperméable vert quand on lui donne en échange un Matthew McConaughey cynique et torturé ? Personne assurément.

Non le seul effet pervers de cela, c’est que compte tenu du succès de ces nouvelles séries télé, c’est le cinéma qui s’est demandé s’il ne pouvait pas pioché à la télé quelques bonnes idées. Histoire de fidéliser le pigeon, le client, le spectateur. Et malheureusement ce n’est pas forcément les meilleurs recettes qu’ils en ont tiré.

Précédemment dans l’univers Marvel

J’en reviens à mon Ultron. C’est un bordel sans nom. Bon ok c’est une suite (on reparlera des suites) mais le corps donné aux personnages reste trop faible. Et vraiment vraiment, à moins de s’être tapé tous les films Marvel, il y a forcément des choses qui nous échappent. Et il suffit pas seulement d’avoir vu le précédent pour comprendre. Non comme je le disais en préambule, il faut aussi avoir vu Thor, Captain America, les marrons d’hiver. Nombreux sont les personnages qui ont évolué et si tu n’as pas vu tous ces films, si tu ne t’en souviens pas par coeur, ben t’es marron, d’hiver, tu captes rien.

Moi j’suis aware

Après si tu connais un peu Marvel, tu sais qu’ils font pareil dans les comics. Un crossover s’étalant sur plusieurs séries différentes, SpiderMan, Xmen, Avengers. Avec pour unique but de te faire acheter le plus de papier possible. Évidemment le but est ici identique, si tu veux pouvoir saisir toutes les nuances de notre chef d’oeuvre petit consommateur, n’oublie pas d’aller voir nos treize films précédents. Et s’il n’y avait que Marvel, Ultron m’a particulièrement choqué par rapport à cela, mais j’ai le sentiment que c’est un vent commun qui souffle sur les productions cinématographiques ces derniers temps. Du grand renfort de spin off et d’entrelacements visant à te capturer, à te dicter tes gouts.

Ils sont bien gentils nos amis producteurs mais il ne faudrait pas oublier qu’un film est une entité propre, que si les références à d’autres œuvres sont toujours appréciables, celle-ci doit aussi, et surtout, pouvoir exister pour et par elle-même.

Bref, je suis allé voir Avengers l’ère d’Ultron.

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.