Faut-il aller courir, seul, dans le froid ?

Je déteste courir. Bim. Déjà je suis un vrai ado, j’ai du mal à appréhender les activités où le plaisir n’est pas immédiat. Donne-moi un film à mater, un ballon à pousser, un verre à boire. Faire l’amour, danser, faire de la balançoire, OK. Mais courir, pouah, ça demande endurance, persévérance, t’es seul, il fait froid. Oui parce que, ayant comme toi une vie d’enkulté plutôt bien remplie, le seul moment que j’ai trouvé pour courir c’est le matin, je dois me lever une heure avant mon réveil d’avant, celui où j’étais déjà pas super frais. Je déteste courir et pourtant, pourtant c’est tellement bon.

Sportivement votre

Oui je le redis donc, le sport c’est pas ma came. Je serais plutôt du genre à fumer des clopes, en buvant des caïpirovskas au soleil. Bon et pourtant, le sport c’est bien, d’un point de vue purement santé physique déjà. Courir c’est ce qu’il y a de mieux pour ton cœur et tes poumons. Yeah ! Tout indiqué pour moi donc, ça va permettre à ton sang de mieux circuler, à l’oxygène aussi, finies les crises cardiaques, vive la peau saine grâce à tes petits vaisseaux bien irrigués !

De toutes façons je pense pas avoir besoin de te prouver tous les bénéfices que peut avoir la pratique d’une activité physique. Notre mode de vie sédentaire nous rend gros, aigris, tristes. Courir c’est bon !

I believe I can fly !

Et puis faut avouer que courir c’est facile. Déjà tu n’as besoin que d’une paire de basket, allez je suis sur qu’il t’en reste même une vieille paire de requins qui traine. Et puis ensuite on sait à peu près tous courir, tu ne te concentres plus que sur ta foulée, sur ton souffle.

Et à la fin quel soulagement ! Courir te vide de tout ce stress, courir te rempli d’énergie. Et puis après un peu de pratique, tu vas voir ton corps s’élancer, se raffermir, un boost parfait pour la confiance et l’estime de soi.

Quand tu coures tu oublies tout, tes soucis, tes factures, quand tu coures il n’y a plus que toi, libéré, délivré.

Don’t worry

Il y a une scène dans l’excellent Ce que veulent les femmes, oui oui celui avec Mel Gibson, j’assume. Bref, il y a une scène donc qui m’a marqué. La présentation de la campagne de pub pour Nike. Mel qui a tout piqué à Helen Hunt, le salaud, fait une super présentation sur le fait que la route ne te juge pas. Et c’est exactement cela, ton jogging est le moment le moins hypocrite de toute ta journée.

Liberté !!!!

La route ne te juge pas, tu n’as pas besoin de masque. Personne ne te demande de sourire si tu n’en as pas envie, personne ne va te faire de remarque sur ta tête de déterré parce que oui bordel, je me suis couché tard, pas obligé de dire bonjour à ce collègue que tu détestes et qui veut te piquer ta place de parking. Pas obligé de te saper, histoire d’assumer encore et encore ce côté rebelle ou cool ou bcbg que t’essaies de te donner depuis tant d’années. Tu viens comme tu es et c’est pas un slogan marketeux pour t’engraisser avec de la merde.

Quand à 5h55 mon réveil sonne, j’ai toujours autant de mal à me lever, j’hésite toujours 2 ou 3 fois pour y aller, et parfois je n’y vais pas mais aujourd’hui pour rien au monde je n’abandonnerai celle qui ne m’en veut pas de la détester.

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.