Faut-il avoir le droit de se trouver gros quand on pèse 66 kg ?

Prenons un auteur lambda sévissant sur un site très très cool, 27 ans ou presque, de l’avis de tous charmant voire beau gosse (quoi qu’un peu dégarni), intelligent, drôle, enkulté et par dessus tout, on ne peut plus humble. 1m83 et plus ou moins 66 kg sur la balance, musclé sec quoi.

Ce beau mec que chacun envierait cache pourtant un lourd fardeau, il trouve son ventre trop gros. Quand il en parle, on en rigole, on en entend des «Nan mais sérieusement», des «Ouais d’accord» et des «Qu’il est con !». Et pourtant.

Nan mais sérieusement

C’est vrai qu’ils ont l’air cons, au mieux. Souvent on se dit même plutôt que le gars se la joue faux modeste, voire complexe narcissique. Dans le genre je veux des compliments, regardez-moi, regardez-moi.

regardez-moi, regardez-moi

Et faut dire que c’est souvent le cas, difficile de distinguer formellement l’affreux affront d’un affabulateur en manque d’affection et la véritable complainte profonde et sincère d’un jeune garçon mal-formé.

Oui car à ses yeux il l’est, sur doctissimo et autres appâts à hypocondriaques ça porte même un nom, ils appellent cela dysmorphophobie.

Dysmoquoi ?

Ouais dit comme ça, ça fait plutôt éternuement et puis pas le tout mignon, le moche, celui qui fait peur. En même temps ça fait peur ! Oui c’est une vraie maladie, et même si j’ai parlé que de mecs jusqu’à présent c’est plutôt un truc de meuf d’ailleurs à la base.

celui qui fait peur

Le terme nous vient d’un psy italien Enrico Morselli et ça lui aura donc permis d’être cité sur Enkulte ce qui est en soi un accomplissement.

Maladie typiquement psy et donc cérébrale, les mecs sont forcément moins touchés. La cible parfaite de cette cochonnerie ? La fille jeune (calme-toi Jean-Luc) avec un petit défaut avéré genre tache de rousseur, une petite rondeur ou un seul œil.

Tu la remarquera facilement c’est cette fille plutôt mignonne avec un manteau 3x trop grand pour elle, celle qui veut jamais se faire prendre en photo, l’archétype du rôle titre dans des teen movies type Elle est trop bien.

On s’en sort ?

Bien sur qu’on s’en sort ! On se sort de tout ! Après comme dit c’est une maladie, et la gravité est diverse, si tu portes des manteaux 3x trop grands, que tu passes des heures devant ton miroir à te dire que ce putain de nez tu l’arracherais bien, que tu compares tes jambes avec chaque personne que tu croises, il est ptet temps de consulter. La thérapie comportementale offre de bons résultats à priori, alors restructure ptit enkulté(e) !

des défauts ET des qualités

Le principale problème de la dysmo c’est l’attachement au détail, donc on écoute les compliments, ceux sur tout le reste de toi. Tu te trouves un peu trop gros, entend comme on te trouve drôle et intelligent, tu trouves ton nez un peu trop grand, entend comme tes fesses monopolisent l’attention, tu trouves tes seins un peu trop petits, entend comme on se félicite de ton sourire émerveillant.

L’important c’est de se rappeler que nous ne sommes pas qu’un nez, que non, nous ne sommes pas parfait mais qu’on a des défauts ET des qualités. Et puis relativise aussi, check ce mec dégarni qui se la pète dans la rue et moque-toi discrètement, ça peut faire du bien de temps en temps.

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.