Faut-il être sportif pour faire l’Adam’s Peak (Sri Prada) ?

Je pense qu’il faut se poser cette question avant… Oh oui ! 14kms (A/R, pour nos amis randonneurs), 5574 marches, 1200 mètres de dénivelé, ça peut piquer les mollets !

C’est quoi Sri Prada ?

Sri Prada, l’autre nom de l’Adam’s Peak, est une montagne sacrée située au Sri Lanka. Elle est sacrée car au sommet se trouve une marque de pied attribué à Buddha pour les bouddhistes et à Adam pour les catholiques et les musulmans. C’est un lieu de pèlerinage très important pour tous, on vient de tout le pays et d’ailleurs pour gravir les marches qui mènent au sommet.

C’est un lieu magique !

De nombreuses légendes sont nées de l’incroyable spectacle crée par le lever du soleil sur la montagne Sri Prada. L’ombre de celle-ci forme alors un triangle insolemment parfait et chacun y voit un message divin, ou, l’emprunte d’une philosophie. C’est un lieu magique !

Du coup, il faut grimper ?

C’est joli aussi d’en bas, mais OUI, il faut grimper. Est-ce qu’il faut-être sportif mon cher enkulté(e) … j’ai envie de te dire que cette question est cruciale… Sérieux, c’est chaud !

ça peut se faire, faut juste pas lâcher

J’avoue direct qu’à la moitié j’ai lancé un « Je suis pas sûr, mon genou va pas tenir »… mais je l’ai fait et franchement, ça peut se faire, faut juste pas lâcher… pas lâcher parce que c’est bouleversant, la chaleur humaine, l’intensité, la ferveur, l’entraide, la nature, on monte main dans la main avec tout un peuple, des enfants, des vieillards, des infirmes, des pieux, des athées,… c’est fou !

Et plus en détails, ça fait mal ?

Un peu quand même… déjà, il faut partir tôt, très tôt. Nous l’avons fait à partir de Nallathanniya, la ville la plus proche du départ… à 2h00 du mat’, équipés lampe frontale (y’a aussi des lumières sur le chemin), bonnets, vestes chaudes (mais légères)… faut marcher doucement, très doucement !

genre entre 30 et 40 cm, rampes et câbles pour t’aider.

C’est dur, tu enlèves tes vêtements, les remets, bois un thé dans un des nombreux shops qui jalonnent le sentier, reprends ton souffle, fais une pause, puis 2, 3, 4, … un autre thé, 5, 6,… Le sommet s’approche, mais la nuit t’empêche de te situer.

Les 1500 dernières marches sont de loin les plus compliquées, genre entre 30 et 40 cm, rampes et câbles pour t’aider. Bref, faut pas lâcher ! Une fois en haut (pas de spectacle pour nous, faisait pas beau, je vous aurai bien donné mon avis sur le triangle pourtant),… faut redescendre, et là, c’est pas la même ! Ça tremble un peu dirons-nous ! Du coup, cela peut paraître interminable… et c’est que le début.

Il y a la montée, la descente, et la vie après. Bien sûr, la partie spirituelle et philosophique reste présente, mais c’est le contexte sportif qui nous intéresse ici du coup je développe pas. Après, et bien tu as mal ! Même avec des étirements, des massages, tu as mal ! Tes mollets ont mal, tes genoux ont mal, tes cuisses ont mal, tu as mal !

Si je résume…

C’est le plus beau souvenir que l’on ait du Sri Lanka ! Sportif, pas sportif, ça se tente, faut prendre son temps, et au pire, on redescend. La douleur qui suit accroît le sentiment de moment unique et inoubliable, dans un lieu unique et inoubliable.

T'as quelque chose à dire ?

On ne communiquera jamais ton mail à personne. Nous.

Restez aware

Recevez tous les 15 jours l'activité d'Enkulte, ne ratez aucun article, et ne passez plus jamais pour un benêt lors de vos soirées mondaines.